La CLIA présente le bilan économique de la croisière de la French Riviera

En 2013, plus de 2,2 millions de croisiéristes internationaux ont découvert les rivages de France. Marché en forte expansion, et résilient face à la crise, l’Industrie de la Croisière se développe grâce à l’implication des ports, essentielle dans le développement du marché de la croisière en France mais aussi à l’international. La qualité des infrastructures, de l’accueil des passagers et membres d’équipages ainsi que la diversité de l’offre touristique sont des points prioritaires dans l’accueil d’armateurs devenus de plus en plus exigeants quant aux prestations offertes. Les cinq ports membres de CLIA tirent d’ores et déjà un bilan positif de la saison 2014.

La French Riviera toujours un symbole

Grand Celebration et Celebrity Summit à Villefranche

Grand Celebration et Celebrity Summit à Villefranche

Bilan 2014
Les 5 ports French Riviera (Cannes, Golfe-Juan, Antibes, Nice et Villefranche-sur-Mer) auront accueilli cette année environ 600 000 croisiéristes pour 376 escales. Le French Riviera Cruise Club (FRCC) fédère au niveau des Alpes-Maritimes, tous les professionnels du tourisme de croisière, sensibilise les décideurs locaux, et surtout propose des produits innovants pour satisfaire les 600 000 croisiéristes venant chaque année sur la Côte-d’Azur.

Retombées économiques
Dans le département des Alpes-Maritimes les retombées économiques de la croisière génèrent 40 millions d’euros de dépenses avec une dépense moyenne par croisiériste de 105 euros en tête de ligne et 39 euros en transit.

Les spécificités des ports azuréens
En cœur de ville, ils permettent d’accueillir des navires de toute taille et de tout type à proximité des centres d’intérêt touristique. Le Port de Nice, avec une capacité à quai jusqu’à 210 mètres, accueille majoritairement des navires en tête de ligne de nationalités variées avec comme atout majeur l’aéroport international de Nice à proximité. Antibes et Golfe-Juan sont de nouvelles destinations pour les navires de petites et moyennes tailles qui recherchent la nouveauté et une alternance avec les autres ports d’escale. Cannes, ville du cinéma et Villefranche sur Mer, village typique, offrent de nombreuses possibilités de visites entre mer et montagnes.

Prévisions 2015/2016 : de belles perspectives sont attendues avec 75% de croisiéristes qui effectuent une visite de la ville d’escale, 50 % qui découvrent la Côte d’azur pour la première fois et surtout 95 % qui déclarent vouloir revenir. Sa vision pour l’évolution du marché d’ici 2020 est qu’avec un taux de pénétration encore faible de nouveaux marchés source émergents le nombre de croisiéristes devrait augmenter et la Côte d’Azur les attirer.

2 réflexions sur “La CLIA présente le bilan économique de la croisière de la French Riviera

    • Hello, on the right hand side of the website, just under « tweets » you can enter your e-mail adress to subscribe to the blog news. Thanks a lot for you loyalty. Best regards.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s